Un triporteur à assistance électrique Novea

Pour une livraison sans pollutionpar Anne-Cécile Fortin

Acteur majeur de la livraison du dernier kilomètre, Novea collabore avec les pouvoirs publics pour mettre en place des zones de livraison écologique, interdites aux véhicules thermiques. C’est le cas par exemple dans le centre-ville de Strasbourg. Retour d’expérience avec Jean-Sébastien Ohmann, responsable de Novea Strasbourg.

Quel est le niveau d’engagement de Novea concernant les modes de livraison propre ?

Jean-Sébastien Ohmann : En tant qu’acteur du transport et de la livraison de plis et de colis, nous sommes conscients de nos responsabilités. Nous savons par exemple que dans certaines villes, le transport de marchandises est à l’origine de 25 % des émissions de C02. C’est la raison pour laquelle nous avons pris très tôt des initiatives en réponse à la volonté de la municipalité de Strasbourg de réduire le niveau des émissions polluantes en centre-ville. Dès 2006 par exemple, nous avons été le premier acteur du transport urbain à remplacer les tournées réalisées par des véhicules thermiques par des triporteurs avec assistance électrique, capables de transporter jusqu’à 200 kg de charge utile.

Un triporteur à assistance électrique Novea

Comment se déroule la concertation avec les pouvoirs publics ?

Nous sommes pleinement engagés aux côtés de la ville de Strasbourg pour garantir la qualité de vie des habitants. Depuis 2010, j’ai participé à toutes les réunions organisées par les pouvoirs publics en lien avec la problématique de mobilité et de réduction des émissions polluantes. L’objectif affiché était de mettre en œuvre une réglementation spécifiques aux transporteurs. Force est de constater que nous y sommes parvenus, puisque depuis septembre 2018, les véhicules thermiques n’ont plus le droit d’accéder au centre-ville passé 10 heures 30. La circulation est également interdite toute la journée à tous les véhicules de 19 tonnes ou plus. De leur côté, les transporteurs équipés de véhicules électriques ou roulant au gaz peuvent circuler une heure de plus, jusqu’à 11 heures 30.

De telles restrictions ne limitent-elles pas votre activité ?

Non, car notre flotte de triporteurs et de vélos nous permet en revanche de circuler toute la journée, sans restriction. Nos triporteurs sont équipés de caissons fermés et étanches, qui garantissent la sécurité et l’intégrité des produits livrés. Nous sommes le seul acteur strasbourgeois à proposer un tel niveau de qualité de service à nos clients.

Pour autant, comment faites-vous pour livrer de gros volumes ?

C’est vrai qu’un triporteur a des limites en termes de volume. Nous avons contourné le problème en installant un hub à l’entrée du centre-ville qui sert de zone de stockage et de transit entre les volumes entrant ou quittant le centre-ville. Cela permet de répartir la charge et de ne livrer que des petits volumes durant la journée. C’est le principe de la livraison du dernier kilomètre : nous répartissons la charge pour amener le colis jusqu’au client final, et ce dans les meilleures conditions possibles. Pour les très gros volumes, nous avons mené un important travail de concertation avec nos clients du centre-ville pour organiser la réception des gros volumes avant 10 heures 30.

Jean-Sebastien OhmannVous êtes pleinement engagés pour concilier livraison du dernier kilomètre et respect de l’environnement. Menez-vous d’autres types d’actions susceptibles d’alimenter votre politique RSE ?

Effectivement, nous pensons qu’une politique RSE doit être globale et intervenir dans tous les domaines d’activité d’une entreprise. C’est pourquoi nous ne voulons pas donner prise au modèle de coursier autoentrepreneur qui tend à se développer aujourd’hui dans le secteur de la livraison à vélo. Tous nos coursiers sont donc salariés et bénéficient d’un CDI. Nous souhaitons également que notre activité soit une chance pour toutes les personnes qui travaillent avec nous. Nous accordons donc notre confiance non seulement aux coursiers expérimentés, mais aux personnes éloignées de l’emploi. Nous les formons et faisons en sorte qu’elles retrouvent le plaisir de travailler et de répondre aux attentes du client. L’enjeu pour nous est d’assurer une qualité de service maximale tout en garantissant à nos salariés des conditions de travail également maximale. C’est cette exigeante permanente qui a permis à Novea 67 et Novea 68, opérant respectivement à Strasbourg et Mulhouse, d’être conventionnées Entreprise d’Insertion par l’Etat.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !
Twitter Linkedin

Nos derniers articles

espace de coworking

Pour une livraison dédiée au coworking et aux tiers-lieux

Novea accompagne le développement du coworking et des tiers-lieux.En savoir plus
Vincent Le Faucheur

La solution Courrier de Novea s’est imposée dans mon cabinet

Maître Vincent Le Faucheur présente son usage de la plateforme Novea de gestion du courrier.En savoir plus
Un coursier à vélo

Pour une protection sociale des coursiers à vélo

Retour sur le rapport de l'Institut Montaigne consacré aux coursiers à vélo indépendants.En savoir plus
Un triporteur à assistance électrique Novea

Pour une livraison sans pollution

Novea collabore avec les pouvoirs publics pour mettre en place des zones de livraison écologique.En savoir plus
Le développement du télétravail

Quelles solutions pour accompagner le télétravail ?

Le télétravail suppose de proposer de nouvelles solutions de livraison de plis et de colis.En savoir plus
une icône
S'inscrire à notre newsletter
Novea c'est
3 200Courses
quotidiennes
15 000 Utilisateurs
de la plateformes
2Tonnes de CO2
économisées en 2017
Une question ?
Un besoin d’information supplémentaire ? Une demande de conseil ou de précision sur notre offre ? Contactez-nous, nos conseillers clients seront heureux de vous répondre.Nous contacter