La mobilité favorise le bien-être au travail

Quand la mobilité favorise le bien-être au travailpar Joévin Canet

Un nouveau sigle est apparu récemment pour désigner le travailleur à l’ère digitale : le SBF (Sans Bureau Fixe). Friands de mobilité et d’indépendance, adeptes du coworking et du flex-office, ces salariés d’un nouveau genre attendent aussi que les espaces de travail mis à leur disposition reposent sur une vraie qualité de service. C’est également l’ambition de Novea qui propose de nouveaux services de livraison pour accompagner l’essor de la mobilité au travail.

Dans une récente tribune parue sur le site Usbek&Rica, le média qui explore le futur, Clément Alteresco, fondateur du groupe BAP (Bureau à Partager), met l’accent sur « l’intérêt à chercher sans relâche les nouveaux leviers qui permettront de se sentir mieux au travail ». Pourquoi ? Parce qu’une personne heureuse et épanouie dans son travail est naturellement plus impliquée et plus performante. Parmi ces leviers, il identifie bien sûr les pratiques nomades encouragées par l’émergence du Flex Office, du Desk Sharing et du coworking. Selon Clément Alteresco, l’enjeu pour l’entreprise est véritablement « d’embarquer tous les collaborateurs pour les transformer en acteur de l’organisation ». Or force est de constater que le travail à distance et la mobilité des salariés participent clairement de ce mouvement vers une entreprise libérée, où chaque salarié se sentirait co-responsable d’un succès collectif.

La mobilité favorise le bien-être au travail

Demain, tous mobiles ?

Chaque année depuis 2014, la société foncière SFL publie en partenariat avec l’Ifop le baromètre Paris WorkPlace qui explore les usages, attentes et niveau de satisfaction des salariés franciliens vis-à-vis de leur environnement de travail.  

Ce baromètre établit un lien évident entre l’implication des salariés et les temps de trajet nécessaires pour se rendre chaque jour à son travail. En gros, plus la durée du trajet augmente et plus le temps de présence au travail diminue, CQFD. Ainsi, au-delà de 40 minutes de trajet quotidien, les salariés concernés restent 16 minutes de moins chaque jour au bureau, soit l’équivalent de 8 jours de travail complet sur l’année.

Le temps de trajet a également un impact sur la manière dont les salariés se projettent dans un avenir commun avec l’entreprise qui les emploie. 48 % des personnes effectuant moins de 20 mn de trajet quotidien envisagent ainsi de rester plus de 5 ans dans leur entreprise actuelle. Elles ne sont plus que 37 % dès lors qu’elles dépassent 60 mn de trajet quotidien.

L’objectif est donc de réduire ces temps de transport et de permettre aux salariés de bénéficier d’un environnement de travail optimal sans avoir l’obligation d’être physiquement présent chaque jour au bureau. Voilà pourquoi la mobilité est appelée à monter progressivement en puissance car elle « produit des effets vertueux : sur le bien-être, le travail en équipe, la socialisation et la performance de l’entreprise »[1].

Plus on est mobile, et plus on est heureux au travail

Avantage aux « Super-mobiles » 

Dans cette perspective, le baromètre Paris WorkPlace identifie une nouvelle catégorie, celle des « Super-mobiles », définis comme des « salariés qui travaillent en dehors du bureau au moins une fois par semaine, à deux endroits ou plus dans une journée au bureau et qui ont au moins un rendez-vous professionnel à l’extérieur du bureau par semaine ». Les résultats sont sans appel. Loin des clichés du travailleur isolé et préoccupé de son seul destin individuel, les « Super-mobiles » s’imposent comme les forces vives de l’entreprise : ils sont plus heureux au travail, plus soucieux du collectif et de la réussite commune, plus ouverts aux autres et plus proches de leurs collègues.

  • 94 % des « Super-mobiles » travaillent souvent en équipe.
  • 71 % d’entre eux font également plus facilement confiance aux personnes qu’ils rencontrent pour la première fois.
  • 50 % considèrent aussi leurs collègues comme des amis (contre 36% pour la moyenne des salariés).

Pour autant, même s’ils y passent moins de temps, les « Supers-mobiles » attendent aussi de disposer d’équipements de haut-niveau sur leur lieu de travail.

  • 84 % des « Super-mobiles » estiment ainsi que les bureaux ont un impact positif sur la performance de l’entreprise.
  • 72 % des « Super-mobiles » estiment également que la qualité des bureaux a été un facteur de choix important au moment de rejoindre telle ou telle entreprise.

Au final, comme le souligne l’étude, « les salariés mobiles ne sont pas des nomades passant indifféremment d’un lieu de travail à un autre. Ce sont plutôt des sédentaire-mobiles, qui conçoivent leurs bureaux comme une plateforme – un lieu central essentiel pour se poser et travailler en équipe, mais un lieu qui permet un « atterrissage » et un « décollage » facile, en fonction des besoins professionnels ou personnels, situé dans un quartier de travail favorisant la mobilité de proximité et les échanges ».

Autrement dit, les bureaux des « Super-mobiles » doivent être équipés pour leur permettre de travailler efficacement, aussi bien à distance que sur place. C’est la mission que se donne Novea :  donner à chaque utilisateur la possibilité d’envoyer à l’ensemble de ses interlocuteurs privés ou professionnels un colis, un pli ou un courrier urgent ou sensible, en nombre ou à l’unité, où qu’il soit, depuis une simple connexion web. Vous voulez tester notre solution ? Nos équipes se tiennent à votre disposition pour une démonstration.

[1] https://www.parisworkplace.fr/

Cet article vous a plu ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !
Twitter Linkedin

Nos derniers articles

Le boom de l'e-commerce

La livraison du dernier kilomètre, l’atout gagnant de l’e-commerce

La livraison du dernier kilomètre est le partenaire naturel de l'e-commerce.En savoir plus
Travailler en flex-office

Coworking et flex-office : des espaces de travail en mutation

Novea déploie une gamme de services adaptés au coworking et au flex-office.En savoir plus
espace de coworking

Pour une livraison dédiée au coworking et aux tiers-lieux

Novea accompagne le développement du coworking et des tiers-lieux.En savoir plus
Vincent Le Faucheur

La solution Courrier de Novea s’est imposée dans mon cabinet

Maître Vincent Le Faucheur présente son usage de la plateforme Novea de gestion du courrier.En savoir plus
Un coursier à vélo

Pour une protection sociale des coursiers à vélo

Retour sur le rapport de l'Institut Montaigne consacré aux coursiers à vélo indépendants.En savoir plus
une icône
S'inscrire à notre newsletter
Novea c'est
3 200Courses
quotidiennes
15 000 Utilisateurs
de la plateformes
2Tonnes de CO2
économisées en 2017
Une question ?
Un besoin d’information supplémentaire ? Une demande de conseil ou de précision sur notre offre ? Contactez-nous, nos conseillers clients seront heureux de vous répondre.Nous contacter