Accompagner la transition numérique des territoires

Participer à la transition numérique des territoirespar Joévin Canet

La transformation numérique constitue un enjeu stratégique majeur du développement territorial. L’objectif est d’offrir des services connectés capables à la fois de répondre aux nouveaux usages et aux nouveaux modes de consommation, mais aussi d’accompagner la transition écologique. Réalisé pour la deuxième année consécutive par le cabinet de conseil technologique pour le compte de Syntec Numérique, le baromètre de la transformation numérique des territoires dresse un état des lieux des initiatives menées au sein des collectivités locales.

S’il ne fallait retenir qu’une information du baromètre 2018 de la transformation numérique des territoires[1], ce serait celle-ci : 92 % d’entre eux ont déjà lancé une initiative de ville intelligente ! Malgré ce chiffre éloquent, la maturité numérique des collectivités locales demeure hétérogène, puisque 60 % d’entre elles consacrent finalement moins de 10 % de leur budget IT à ces initiatives.

Ce qui fait dire à Gilles Prunier, président du comité Villes et Territoires de Syntec Numérique, dans le communiqué qui accompagne la diffusion de l’étude : « il n’est plus temps maintenant de faire la preuve de l’impact positif du numérique au service des usagers de la ville ; nous devons accompagner le mouvement et non pas réinventer des solutions qui existent déjà, mais les faire connaître et les diffuser. C’est ainsi que demain, toutes les collectivités se seront emparées du numérique ! ».

Accompagner la transition numérique des territoires

Pour une gestion optimisée des infrastructures

Car c’est effectivement bien là l’enjeu : faire en sorte que toutes les collectivités s’emparent bel et bien du numérique et tirent parti de tout son potentiel serviciel. Car le recours aux outils numériques et son corollaire, l’exploitation efficiente de la donnée, aboutit à une gestion optimisée des infrastructures. L’objectif est de les rendre communicantes, adaptables, durables, automatisées, simples d’usage, avec pour but ultime l’amélioration de la qualité de vie des citoyens.

Voilà sans doute pourquoi, comme le relève cette nouvelle édition du baromètre de la transformation numérique des territoires, les déclencheurs qui poussent les collectivités à investir le champ du numérique ont évolué au cours des 12 deniers mois. Parmi les éléments les plus notables, signalons en particulier :

  • Le développement de nouveaux services (51 % des objectifs contre 45 % en 2017).
  • L’attractivité du territoire (43 % contre 28 % en 2017).
  • L’amélioration des infrastructures urbaines (12 % contre 5 % en 2017).
  • L’amélioration des services de transport (14 % contre 1 % en 2017).
  • La mise en place d’une démarche écologique (27 % contre 17 % en 2017).

Pour une implication des acteurs en région

Le baromètre 2018 montre que les collectivités se structurent pour accélérer ces initiatives numériques. Alors qu’elles étaient 22 % en 2017 à avoir mis en place une organisation pour centraliser et assurer la gouvernance des initiatives de ville numérique, elles sont désormais 30 % à s’organiser en ce sens.

92 % des territoires ont déjà lancé une initiative de ville intelligente.

Cette mise en ordre de marche progressive des villes et territoires numériques est d’ailleurs encouragée par les observateurs et les spécialistes, comme en témoigne par exemple une récente tribune de Pierre Verlynck, responsable du développement de l’Institut Choiseul, un think tank indépendant dédié à l’analyse des grands enjeux économiques.

Il y rappelle notamment que « ce n’est pas depuis Paris que nous réussirons à faire entrer notre pays dans l’ère numérique. (…). C’est grâce à une logique de réseau, au plus près du terrain, que nous permettrons à chacune et à chacun de trouver sa place dans la société numérique qui voit le jour. (…). La révolution numérique nous impose plus que jamais d’être à l’écoute des besoins du territoire et d’accompagner les acteurs locaux ».

Acteur majeur de la logistique et de la livraison au dernier kilomètre, NOVEA partage cette vision. C’est pourquoi 30 agences NOVEA seront ouvertes en région à l’horizon 2021. A travers nos solutions numériques de commande, de gestion et de traçabilité des livraisons, notre ambition est d’accompagner les territoires dans leur mutation numérique.


Twitter Linkedin

Nos derniers articles

Service de livraison pour les TPE-PME

e-commerce et livraison : le duo gagnant des TPE-PME

Face au boom de l'e-commerce, les TPE-PME doivent disposer de services de livraison sur-mesure.En savoir plus
Livraison du dernier kilomètre jusqu'au client final

Les enjeux de la livraison du dernier kilomètre

Livrer jusqu'au client final, à son bureau ou à son domicile, voilà tout l'impératif de la livraison du dernier kilomètre.En savoir plus
Voitures coincées dans les embouteillages

La livraison du dernier kilomètre, une solution aux embouteillages

La livraison du dernier kilomètre offre un éventail de solutions satisfaisantes pour lutter contre les embouteillages.En savoir plus
Les activités postales en France

Le marché des activités postales en France

L'Autorité de régulation des communications éléctroniques et des postes (Arcep) dresse les perspectives du marché postal.En savoir plus
Calcul des prix du timbre

Comment sont calculés les tarifs postaux ?

Pour tout savoir sur les modalités de calcul des prix du timbre.En savoir plus
S'inscrire à notre newsletter
Novea c'est
3 200Courses
quotidiennes
15 000 Utilisateurs
de la plateformes
2Tonnes de CO2
économisées en 2017
Une question ?
Un besoin d’information supplémentaire ? Une demande de conseil ou de précision sur notre offre ? Contactez-nous, nos conseillers clients seront heureux de vous répondre.Nous contacter